Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Un community manager en Armagnac

Un community manager en Armagnac

La semaine dernière je vous proposais de vous accompagner dans le monde du café, et de ses humeurs, propices à vous faire prendre goût au marketing sensoriel. Aujourd’hui c’est l’occasion d’aborder un sujet très important dans le marketing de contenu, celui du bon moment. Celui du temps nécessaire à créer l’histoire d’une eau de vie, entre Gers et Landes. Un sujet sur mesure pour tout community manager qui se doit de communiquer dans l’instant des histoires qui s’écrivent sur la durée. Quoi de mieux pour entrer dans le vif du sujet, que de vous proposer une visite dans le monde de l’Armagnac.

Nous racontons des histoires, celles de marques, celles de femmes et d’hommes qui participent à notre vie quotidienne, dans nos exercices de style de storytelling

L’Armagnac, un défi au monde de l’entreprise

Vous connaissez la parabole, le temps, c’est de l’argent.
Et pourtant en Armagnac, toutes les bonnes maisons revendiquent un minimum de 10 années pour créer et développer les arômes de leurs eaux de vie.
Vous l’avez compris, penser simplement qu’il faudra patiemment attendre une dizaine d’années avant que de pouvoir se créer un début de rémunération n’est pas dans l’air du temps.
Sans compter, que pour être tout à fait honnête, les véritables talents ne s’exprimeront que sur des eaux de vie de 20 ans et plus.
Alors, me direz vous, quel intérêt?

C’est l’histoire d’une eau de vie qui ne se contrefiche des modes. Seuls ses arômes et les perceptions gustatives qu’elle offre, comptent!

L’armagnac, une sorte de contre culture

Darroze-ArmagnacPas celle de Woodstock, mais une résistance franche au libéralisme ambiant.
Pas d’Armagnac de l’année, l’eau de vie suit ses transformations aromatiques et gustatives au fil du temps.
Un modèle de développement très fragile, qui nécessite attention.
Une économie qui repose sur le stockage de ces eaux précieuses durant une demi-génération avant de pouvoir prétendre à être vendues.

Et le community manager dans tout cela, c’est un paradoxe

Le web dans les vignes, c’est déjà l’expression de la vitesse de la lumière dans un monde où la terre pose ses saisons.
Rendre compte du travail d’une génération dans l’Armagnac, ne peut se faire en mode hyper connecté.
L’eau de vie est un produit rare, dont la maturité est longue, et l’espérance de vie finie pour sa bonne dégustation.
C’est en fait un produit qui possède toutes les caractéristiques du romantisme.

L’Armagnac, le romantisme et le community manager

Laubade-ArmagnacLe romantisme, vue d’Armagnac, c’est un espace ou le sentiment l’emporte sur la raison.
La raison serait de vendre au plus vite les eaux de vie.
Créer une sorte d’eau de vie blanche, comme la vodka, histoire de se permettre quelques rentrées d’argent.
Je distille, je vends…
Et là encore, le sentiment gagne encore.
L’Armagnac, ce seront de belles eaux de vie, créées pour satisfaire l’exigence des savoirs faire de Gascogne.
Pour le chargé de communication web, il lui faudra rendre compte de cette aventure humaine en dehors des contingences du temps.

La communication web en mode slow time est à l’honneur.

L’assimilation à l’organisation Slow Food est voulue.
Les eaux de vie d’Armagnac ont une légitimité pour les savoirs faire qu’elles présupposent.
Leur existence depuis plus de 7 siècles, les rangent de fait dans la tradition du goût.
Ils ne leur manquent plus qu’à trouver leur notoriété auprès des publics sensibles à cette culture.
Le mode slow time, c’est une communication attentive au respect des traditions, à la mise en perspective du temps, pour poser l’univers des eaux de vie d’Armagnac dans une corbeille de présents à déguster avec préciosité.

Il ne reste plus qu’au community manager d’user de son expérience pour opérer la magie.
Celle de donner le sentiment que 20 ans passent en un instant.

Crédit photos: Eric Bouloumié

1 Comment

  1. Excellente comparaison :) Je crois que le #communitymanager est comme l’Armagnac, on ne devient pas du jour au lendemain un spécialiste de la communication web, c’est le résultat d’une lente maturation.

Laisser un commentaire

serial rss
CONTACT
%d blogueurs aiment cette page :