Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

4 profils de community manager

4 profils de community manager

C’est parti. Vous avez rajouté quelques lignes sur votre budget communication ou marketing, l’heure est de trouver la personne idoine pour vous représenter dans le monde des médias sociaux. Vous êtes dans la posture, j’embauche mon community manager. Cet article a pour objectifs de répondre aux questions de base que toute entreprise peut se poser avant que de choisir son CM. Définitions, compétences et préalables débouchent sur 4 profils pour que vous gériez au mieux l’intégration de votre futur partenaire numérique.

Logo Zoom Consultants
Vous avez un besoin en community management ?
Définissons ensemble vos objectifs >>

J’embauche mon community manager, les préalables.

Beaucoup d’entrepreneurs n’associent pas toujours leurs besoins de communication web à un métier. Le métier de CM est relativement récent, et son périmètre d’intervention se veut souvent très large. D’où l’idée de poser quelques préalables.

Une question basique, mais essentielle : avez vous des compétences professionnelles numériques dans votre entreprise ?

Vous avez un cadre gérant votre communication numérique

Si elles sont affirmées, pas de problèmes. Vous avez déjà défini une stratégie digitale, et connaissez par avance la place de votre communication web. Peut être désirez vous une idée du coût global d’un community manager? Cet article vous donnera tous les éléments de calcul.

Vous avez un besoin de compétences externes affirmées pour vous soutenir

médias sociaux pour 2014 Si vous ne possédez pas les compétences affirmée, bâtissez votre stratégie de communication numérique. Prenez une aide externe si besoin, et définissez les missions que vous devez tenir. Le plus souvent, une agence digitale saura vous accompagner dans la définition du poste, et des temps nécessaires pour mener vos actions. Elle posera une communication web définissant:

  • Vos objectifs de communication
  • Vos contenus à diffuser
  • Les médias sociaux à utiliser
  • La volumétrie (temps, articles, animation de communauté,etc..) adaptée à vos demandes et votre budget

Que demander à votre community manager?

Il est le porte parole de votre communication web

Cette personne va représenter votre entreprise sur les médias sociaux. Comme dans tous les postes de communication, empathie, écoute et modération sont des qualités primordiales Ceci sous entend qu’elle parlera en votre nom, réagira en votre nom aux internautes avec qui elle sera en interaction. Ce point est capital dans votre choix, car ce poste nécessite souvent un besoin d’autonomie. En conséquence, sa capacité à agir en responsabilité est un présupposé.

Il a une connaissance de votre secteur d’activité ?

Dans la communication, comme dans bien d’autres métiers une certaine spécialisation est nécessaire. Pas précisément sur votre métier, mais pour le moins dans votre secteur d’activité. Passer du secteur industriel des pétroles et gaz au tourisme est un véritable challenge, par exemple. Codes de fonctionnement, saisonnalité, usages, modes relationnels sont autant de différences qui se surajoutent à la connaissance du secteur.

Il participe au marketing web de votre entreprise

webmarketing après 2013Le web marketing est la finalisation de votre stratégie marketing

  • Etudes de clientèle,
  • Adaptation des produits et services,
  • Définition des prix,
  • p.e

Il prend en compte ces bases pour porter sur l’Internet produits et services auprès de prospects, clients dans un ensemble de médias. Quelque soit son niveau de responsabilité, il doit maîtriser les enjeux commerciaux de votre entreprise pour y participer activement.

Community management ou webmaster ?

Dans l’euphorie du lancement de ce métier, beaucoup ont pensé qu’un community manager se devait d’être aussi webmaster. Il n’y a pas de sôt métier, et les deux contribuent à une présence efficace de votre entreprise sur Internet. En course automobile, c’est la différence entre le mécanicien et le pilote. Ils participent à la même aventure, mais ont des profils différents. Cependant, si le premier conduit votre communication, le second en gère la mécanique. Vous l’avez compris, dans votre intérêt mieux vaut confier à un webmaster la gestion de votre mécanique web. Et votre communication web à un community manager!

Qu’attendre de votre CM en matière technique ?

De gérer toutes les bases qui dépendent de lui. Des capacités à gérer sa rédaction web sous des plateformes de blogs usuelles (WordPress, Blogger, Tumblr, etc..). Gérer des photos, vidéos, et publications sur l’ensemble des médias sociaux sont de son ressort. De se former au fil des jours aux nouveaux outils du web. Cet aspect est plus qu’important dans un monde évoluant de manière conséquente chaque trimestre Au delà, lui demander de connaître les bases des langages HTML et CSS peut être un plus. Sa technicité concerne essentiellement les réseaux sociaux : administration, publication, outils de reporting, outils de veille, gestion de comptes sociaux.

Le cœur de métier du community manager

Ce sont bien évidemment l’usage des médias sociaux. Création de communauté, gestion des communautés, diffusion de publications, opérations publicitaires sur les réseaux sociaux, création de contenu web sont au menu du quotidien du poste.

Mettre en place une veille e-réputation

Celle-ci peut prendre plusieurs formes, en fonction de la taille et du type de produits et service diffusés par l’entreprise. E-réputation, veille concurrentielle, veille marché, curation font partie des tâches de base du CM. Il doit pouvoir gérer ces veilles sur les outils ad hoc.

Prendre la parole sur les médias externes à l’entreprise

rédaction web pour marketing de contenuAprès avoir créer une veille sur les propositions majeures de l’entreprise, le CM devra rechercher l’ensemble des médias où son entreprise, ses produits et services peuvent être  cités. Il devra participer aux discussions en cours et les modérer si nécessaire.

Créer ou participer à la création des espaces de l’entreprise sur les médias sociaux.

Chaque réseau social, chaque média à ses particularités : profils, design, mode de partages, règles de fonctionnement. Le CM se doit de mettre en place les réseaux sociaux utiles à l’entreprise. Les réseaux sociaux choisis sont les espaces de communication avec les membres des futures communautés de l’entreprise.

Gérer les présences sociales de l’entreprise

Animer, produire un contenu, fédérer les membres autour de l’entreprise, organiser concours et sondages, sont le quotidien du CM. Il proposera régulièrement un bilan sous forme de reporting des présences sociales de l’entreprise.

La production de contenu

blogging contenu webSur le web contrairement à l’imprimé, la rédaction possède ses propres codes. Même si vous écrivez avant tout pour les internautes, vous êtes dans l’obligation de rédiger sur des expressions clés, à même de porter de la visibilité à vos contenus. La visibilité des contenus est directement liée à son référencement. Il s’agit là de répondre aux questions que posent les internautes sur les moteurs de recherche. Des connaissances en SEO sont plus qu’utiles. Le CM devra en connaître l’ensemble des modes de fonctionnement sur l’ensemble des supports : articles, vidéos, montages, sondages, photos.

Gestion de campagne e-marketing

C’est en partie sur ce point que vous ferez des différences entre community managers. Les campagnes de web marketing demandent des qualifications spécifiques et en particulier une réelle expérience.

  • Le CM doit il définir vos campagnes,
  • Y participer,
  • Les suivre,
  • Etes vous dépendant du web pour vos produits et services,
  • Quelle est la taille de votre entreprise,
  • Travailler vous en B to B ou en B to C
  • Possédez vous un service marketing,
  • Un service communication

sont autant d’items qu’il vous faut prendre en compte dans vos choix.

Gérer votre influence sur le web

Nous l’avons vu, votre community manager pose votre communication sur le web. Il vous représente. Veille e-réputation, modération, prise de contacts sont nécessaires pour des actions de community management réussies. Pour ce faire, il prend contact avec les hommes et femmes qui ont une influence dans votre thématique. Entreprises concurrentes, journalistes, blogueurs, sont son quotidien. Choisissez le profil en adéquation avec vos besoins.

Intégrer votre community manager

Le niveau de responsabilité

ROI et social médiaLe niveau de responsabilité est un bon guide pour choisir votre profil de CM. Si il est le seul représentant de votre communication numérique, il va de soi que vos objectifs doivent être en concordance avec le profil retenu. Inutile d’imaginer confier vos campagnes à un CM avec peu d’expérience.

A quel service le rattachez vous ?

Encore une réponse qui implicitement doit influencer vos choix.

  • Dans un service avec d’autres professionnels du numérique,
  • En rattachement à un service marketing ou communication
  • Avec ou sans responsable numérique,
  • Au dirigeant lui même

Devez vous faire appel à un community manager externalisé?

Pour des missions inférieures à un mi-temps, vous devez l’envisager sérieusement.

Eviter les poste fourre tout

Un communicant web le matin, dans d’autres missions l’après midi, c’est souvent l’assurance d’actions au retours difficilement mesurables. La multi-fonction en l’espèce est souvent source de démotivation. De plus, ne pensez pas pouvoir disposer de profils de CM convaincants sur de telles missions. Pour des résultats conformes à vos attentes, une solution de community management externalisée, à temps partagé est sans doute de bien meilleur rendement.

Maitriser ses budgets

Un community management externalisé, c’est la possibilité de vous offrir toutes les compétences nécessaires pour votre communication. En pool de freelances, en agence, vous trouverez réponse précise à vos besoins. Les offres qui vous sont faites contiennent, les temps d’expertise, d’animation des fils web, la gestion de vos besoins de réalisation de contenus (articles, infographies, montages vidéos, etc..).

Les profils pour un community management efficace

Vous l’avez compris, il n’y a pas de solution unique. A vous de trouver le profil adapté à vos besoins. Nous avons dégagé 4 profils de CM afin de vous aider à qualifier vos besoins.

Le community manager junior

Peu ou pas d’expérience, il doit posséder un usage fluide des outils. Il doit absolument être encadré par un personnel sachant en interne ou en externe. La solution d’une agence digitale en renfort peut être une bonne solution.

Le community manager senior

Expérimenté à très expérimenté, il possède des connaissances affirmées en marketing et web marketing. Il s’intègre sans souci à vos services marketing, communication ou commercial. Votre secteur d’activité lui est proche, il en connaît l’essentiel des ressorts. Il est autonome et responsable. Il est votre partenaire dans l’espace numérique.

Le community manager d’agence

Les agences de communication numérique peuvent vous offrir l’ensemble des outils aptes à gérer vos campagnes. Leur grand avantage est de vous offrir une souplesse dans leur fonctionnement. Elles vous parlerons plus de community management que de community manager. Pourquoi? Parce qu’elles offrent l’ensemble des compétences. Elles ont en interne l’ensemble des ressources pour gérer les innombrables besoins liés aux médias sociaux. Elles prennent en responsabilité des missions, et vous font des propositions en vous mettant à disposition des heures de community management aux niveaux de qualification demandés. Vous n’êtes plus dépendants d’un 1/3, 1/4 un mi temps en interne souvent difficilement gérable. Elles possèdent non seulement les 2 profils ci-dessus, mais peuvent adjoindre un ensemble de services pertinents :

  • CM éthiqueRéférencement naturel,
  • webmasters,
  • maintenance site et blog,
  • e-mailing,
  • gestion de newsletters,
  • campagne Adwords et consort.

Elles offrent une présence avec veille 7/7 que de petites structures ne peuvent que difficilement mettre en place.

Le community manager stagiaire

Nous avons souvent parlé des excès commis par les entreprises dans leur recours aux stagiaires. Si vous désirez en accueillir, une précaution de base s’impose. Il, elle doit être encadrée par un professionnel du numérique. Le stage est le plus souvent une recherche de nouvelles qualifications dans ce métier ouvert à 180° sur de nombreuses problématiques. De fait, vous ne recevrez pas d’un stagiaire autre chose qu’une aide bienvenue en contrepartie d’apprentissages.

Quel coût pour votre community manager?

Je vous ai joint en lien une étude complète sur le sujet. Elle y aborde l’ensemble des profils et vous propose une échelle de coûts en fonction des responsabilités offertes. Si vous cherchez une aide pour qualifier votre prochain community manager, Si vous désirez externaliser votre communication web, parlons en ensemble.

Proposition Zoom Consultants

5 Comments

  1. Je voudrais revenir sur le paragrahe concernant le webmaster… s’il est peut-être plus « technique » que le community manager, c’est avant tout un vrai communiquant du web qui s’il sait écrire peut tout à fait être CM… c’est une phrase cliché mais le webmaster est un couteau suisse touche à tout qui peut coder, faire un peu de graphisme, écrire pour le web, faire du marketing et bien sûr de la com…
    Chacun ayant plus d’affinité avec l’un ou l’autre des domaine mais voir le webmaster comme le garant de la mécanique web me parait vraiment réducteur.

    • J’aimerai bien être d’accord avec vous. Pourtant nos webmasters n’ont pas la disponibilité de temps pour envisager de faire tout cela. Qu’ils soient intéressés par ces sujets, aucun doute. Il est sain que nos métiers puissent s’interfacer, et communiquer entre eux, mais de la a envisager faire l’ensemble de ces ´prestations sous une seule casquette demande des compétences que vous ne trouverez pas dans des équipes chevronnées. Et ce des que vos dossiers auront un peu d’épaisseur. Merci d’avoir rappeler l’importance de ce métier.

  2. Tres intéressant comme réflexion…côté employeur aussi, definir le poste et le périmètre d’intervention du C.M n’est pas aussi évident que cela. En tout cas, pour ma part, je suis en recherche d’un poste de C.M en tant que débutant. Je suis actuellement en reconversion professionnelle, et je serai enchanté si un employeur acceptait de me donner ma chance par exemple avec un stage histoire de pouvoir me prévaloir d’une première expérience quand bien même je ne suis que bachelier.

    • Les stages sont faits pour un échange donnant: expériences nouvelles contre temps offert à une entreprise qui vous offre un encadrement suffisant.

    • Les stages sont faits pour un échange donnant donnant: expériences nouvelles contre temps offert à une entreprise qui vous offre un encadrement suffisant.

Laisser un commentaire

serial rss
%d blogueurs aiment cette page :