Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Le troll sur Facebook : profils et gestion

Le troll sur Facebook : profils et gestion

Nous les rencontrons tous sur les murs de nos Pages Facebook, sur nos comptes Twitter, les blogs, les forums, nos trolls adorés ! Ils sont les empêcheurs de tourner en rond, des exercices de style pour les community managers. Arrêtons nous sur le troll sur Facebook.

Dans la vie réelle, on les nomme plutôt harceleurs, vous savez celles et ceux qui font sonner le téléphone jusqu’à des pas d’heures, offre de doux surnoms en publics à leurs victimes, sans compter les menaces pures et simples.
Sur l’internet, troll est leur nom, mais vous et moi savons leur donner un visage et un nom.
C’est un vrai défi pour un stratégie digitale,  quand l’engagement sur votre fil de commentaire devient propriété d’un troll, roi auto proclamé des sujets abordés sur votre page Facebook.

Le troll sur Facebook, qui est il?

Sa motivation reste toujours complexe à cerner.
Le rôle qu’il préfère jouer offre une vraie panoplie.

  • templier imageLe troll Templier,
  • Gardien du temple de la virgule,
  • Défenseur du camp qui est contre,
  • Chercheur des verres à moitié plein,
  • Pourfendeur de la bonne parole béni oui-oui,
  • Le révolté contre toute autocensure,

Partisan immodéré de la polémique, sa nature est complexe.
Entre défenseur agissant en spécialiste auto-proclamé, et jaloux de tous ces contemporains qui ont eu la même idée qu’eux, mais ont osé l’exprimer en public, ce troll sur Facebook est un passage obligé sur nos fils d’actualité.

Une première caractéristique, pas de 35 heures

Du lever au coucher, dès qu’il a quelques moments, il construit son puzzle, pièce par pièce, et s’affiche sur un fil.
Il ne lâche rien : un bonjour de bon aloi, suivi d’un commentaire stylé.
Comprenez:

  • « si tu avais réfléchi, tu l’aurais écrit autrement »,
  • « tu parles des obèses avec ta mine de nymphette »,
  • « tu me montres une photo de religieuse, je te rappelle que nous sommes en république. »

Le troll du réseau social n’a pas d’heures, sa polémique déclenchée, il enfile le bleu de chauffe, et tient le fil durant des heures.
Il rebondit sur chaque mot, à la vitesse de son clavier, comme s’il y trouvait un exutoire divin.
Facebook est son territoire.

Le troll de Marc Zuckenberg, à la recherche du temps perdu

souvenirs d'enfanceAh, le garnement, il vous rendrait la madeleine amère !
Pour lui, pour elle, c’est un véritable exercice de style, comment garder le fil intact, comment faire grandir le nombre de commentaires, c’est son fil d’Ariane.
Vous postez de nouvelles images, histoire de faire descendre ses commentaires dans l’écran de votre page, le troll sur Facebook est attentif.
Il recherche de nouveaux arguments, et continue inlassablement à porter de nouveaux commentaires.
Vous qui gérez le fil d’une page Facebook, il vous accapare des heures, vous n’avez cesse de rechercher à le faire fuir.
Sans compter ces moments de faiblesse, où votre patience vous amène à relancer le débat et ses eaux tumultueuses.

Comment reconnaître un troll sur Facebook

Quel que soit son style, il use de tactiques toujours identiques.
Il déplace le sujet, le ramène à lui, avec plus ou moins de virulence.
Il dénigre sur d’autres fils, lance l’anathème, diffame, polémique pour le seul plaisir.
Il provoque, pose des sentences simplistes, pour le seul jeu.

Le troll est rarement en dehors des règles

Il les contourne, flirte avec elles, pousses le jeu aux limites de votre patience.
Mais il n’insulte pas, il cherche au contraire à ne jamais commettre l’irréparable, il conserve des règles d’usage.
Il peut être agressif, mais a suffisamment de retenue pour ne pas être bouter hors de votre fil.

Le troll est en dehors du cadre de la relation client de vos marques

Le troll de Facebook use de tous les arguments pour s’introduire sur les fils.
Le problème rencontré par un client, la virgule manquante dans une expression permettant l’interprétation.
C’est un troll, pas un client mécontent.

Exercice de style, pour l’humeur, ont ils des profils particuliers ?

Le troll innocent

Chargé d’un langage aux codes typés, il arrive dans des communautés dont les règles sémantiques sont établies.
Il voit la contrepartie faire front pour bouter hors de la page l’innocent avec ses faux arguments.
Inexpérimenté, il prend les modérateurs pour ses égaux, le plus souvent il se fait troller lui même.

Le troll fanatique

C’est le pire de tous.
iznoggodSous un langage feutré, et une bienséance avenante, c’est  « l’iznogood » des réseaux sociaux.
Chaque virgule est l’objet d’un examen attentif.
Elle crée les suppositions, les défauts présumés, l’apanage des arguments mal déroulés.
Chaque commentaire est relancé et détourné, posant le troll en médian de la conversation.
Tout se déroule autour de lui, seule la mise en avant de son ego lui importe.
Chaque relance sur les faux sujets qu’il apporte est l’occasion ultime de se poser en arbitre.
Il est le plus dangereux, il sévit de page en page, de groupe en groupe, de communauté en communauté, jusqu’à ce qu’il en soit chassé.

Le troll expert autoproclamé

Si il est naturiste, il a inventé le nu, si il vous parle de Pinterest, c’est qu’il en a vanté toutes les failles.
Si il vous parle de religion, il aura décidé de n’en suivre aucune, choisissant pour lui même, la meilleure de toutes.
Car il a sa propre religion.
Sa profession de foi !
Vous montrez combien son expérience pourrait vous être utile pour que vous réalisiez des choses aussi simples.
Comme tous les trolls, vous dire combien vous avez tort, est un principe.
Le crier haut et fort un devoir.

Le troll dépressif

millepattesIl a l’humour d’un millepattes unijambiste, la drôlerie d’une porte fermée sur son avenir !
Tout l’insupporte, surtout ce qui est mis en avant de la scène.
Aussi bien le mariage gay que la famille pour tous, le dernier Iphone et ses files d’attente que les queues au supermarché.
Tout l’ennuie et il vous le fait savoir.
Pourquoi cette photo qui pourrait rappeler..
Pourquoi ce mot qui fait penser à…
Accordez moi miséricorde…
Le pire, c’est quand vous tentez de partager le peu d’optimisme qui vous reste quand vous le reconnaissez sur vos fils;
Il l’entend, vous remercie de votre chaleur humaine…
Et vous dit encore et encore combien il est difficile d’exister en tant que troll sur Facebook.
Et il relance ses jérémiades, le temps de vous arracher quelques soupirs.

Le troll épileptique

Ah, celui-là on l’aime!
Il se propose lui même pour la porte de sortie.
Ce troll mode je m’énerve quand je veux, vous propose quand même le supplice.
Rassurez vous, au bout du compte il vous donnera l’occasion de l’exclure de vos fils.
Mais avant cela, il ira au bout de votre compassion naturelle.
« Celui qui crie des majuscules par le truchement de son clavier, vocifère et s’emporte…
qui à court d’arguments, commet l’irréparable, l’erreur fatale, les insultes ou les propos illicites qui nous permettent de le bannir illico…
un délice après le supplice. »
Le préféré de Webulous!

Comment garder le con – troll sur Facebook

L’ignorance est certainement votre meilleur allié.
Si vous en reconnaissez un, n’hésitez pas, rappeler les règles, rappelez les lui les règles et excluez si besoin.
Ils font partie de celles et ceux que vous pouvez bannir sans le moindre scrupule.
Si vous êtes dans le même groupe que lui, cherchez de l’aide auprès du modérateur, du community manager en mode privé.
N’esquivez pas, affrontez de face, mais surtout ne perdez pas de temps, coupez court au débat, n’alimentez pas.
N’oubliez pas, être troll est une vocation, celle de trublion du net.

Sinon, faites de l’analyse transactionnelle

Il se comporte en enfant, parlez lui en enfant, faisant ressortir auprès de votre communauté ce trait de caractère.
Il se comporte en Parent, faites de même, rappelez combien l’expérience est importante pour mener sa vie, et combien vous en avez aussi.
Il se comporte en adulte, faites de même. Montrez lui combien il est important d’être responsable.
Ce jeu de transaction simple arrive rapidement à lasser les moins virulents.

Pour les autres, si vous êtes croyant priez!
Sinon, soyez patient!

Peut être avez vous rencontré d’autres profils, partageons les !
Peut être d’autres idées pour les gérer, parlons en.

 

Nos visiteurs recherchaient : : trollage professionnel

3 Comments

  1. Excellent article, très belle plume et un humour légèrement acidulé… Bravo. Je partage. J’ajouterai le troll fanatique, tendance épileptique. Celui qui crie des majuscules par le truchement de son clavier, vocifère et s’emporte… qui à court d’arguments, commet l’irréparable, l’erreur fatale, les insultes ou les propos illicites qui nous permettent de le bannir illico… un délice après le supplice.

    • A mettre dans la prochaine mise à jour, Bérangère.. Merci de l’idée.

  2. Au secours! J’ai été parachuté dans une nouvelle dimension ;-) Punaise… Oui l’ignorance je pratique (ans ma vie pro)

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le troll sur Facebook : l’égotisme... - […] Le troll sur Facebook peut créer des dégâts considérables si votre community manager manque de sang froid dans la …
  2. Gérer les trolls et les commentaires négatifs | Pearltrees - […] Le troll sur Facebook : l’égotisme sublimé ! […]
  3. Blogging pro: 12 façons de perdre son audience | Jacques Tang - […] pas le commentaire apportant ou demandant précision. J’ignore ou je bannis. En dehors des trolls, le basique, c’est de …
  4. Blogging pro: 13 façons de perdre son audience | Jacques Tang - […] pas le commentaire apportant ou demandant précision. J’ignore ou je bannis. En dehors des trolls, le basique, c’est de …
  5. Le troll sur Facebook : l’égotisme... - […] Nous les rencontrons tous sur les murs de nos Pages Facebook, sur nos comptes Twitter, les blogs, les forums, …
  6. Le public des Community Managers (CM) | Master Marketing Opérationnel International - […] Mais attention, là où le contributeur va apporter une information supplémentaire et utile permettant de faire progresser le sujet, …
  7. Outils Community management | Pearltrees - […] Le troll sur Facebook : l’égotisme sublimé ! […]
  8. Le troll sur Facebook : profils et gestion - Ja... - […] Le troll sur Facebook peut créer des dégâts considérables si votre community manager manque de sang froid dans la …
  9. AnneBres (annebres) | Pearltrees - […] Le troll sur Facebook : profils et gestion […]
  10. Le troll sur Facebook : profils et gestion | Co... - […] Le troll sur Facebook peut créer des dégâts considérables si votre community manager manque de sang froid dans la …
  11. La communication sur le web, virtuelle? | Jacques Tang - […] ou simple relation. Sur le web, combien de fois n’avons nous pas supporté des « trolls« , prêts à porter la …
  12. Outils Communauty Manager | Pearltrees - […] Username Availability at Multiple Social Networking Sites. Le troll sur Facebook : l’égotisme sublimé ! Nous les rencontrons tous …

Laisser un commentaire

serial rss
CONTACT
%d blogueurs aiment cette page :