Catégories
On en parle

Point sur le hashtag Facebook : peut beaucoup mieux faire

Chose promise, chose dûe! En juin dernier, j’avais commis un article sur le hahstag Facebook, un peu hésitant pour vous en recommander un usage intensif. J’avais donc décidé d’en « abuser » avec parcimonie, histoire de prendre date sur un certain nombre de comptes. Allait il entrer dans les tendances des usages des internautes sur Facebook? L’heure est venue de faire le point sur le hahstag Facebook.

Le point sur le hashtag Facebook

Le hashtag est une nouvelle porte d’entrée pour rechercher du contenu thématique sur le réseau social.
Le référencement naturel complémentaire maison
J’ai observé à intervalles réguliers au travers d’une veille dédiée ce qui pouvait être dit sur le sujet.
Histoire de confronter les opinions, et structurer la mienne ce travail aura été utile.
Les articles se construisent lentement sur ce type de sujet si ils désirent être pertinents.
Je vous en livre les principales conclusions.

Le hashtag Facebook, c’est moins viral que..

Je vous renvoie à cet article d’edgerankchecker particulièrement explicite.
Un post sans hahstag est plus viral qu’avec !
Pour tout dire en quelques mots, vous mettez le #, vous avez

  • Reach équivalent
  • Moins d’engagement
  • Moins de viralité.

Pour dire les choses, j’imaginais que dans le pire des cas il ne se passerait rien.
Mais pas qu’il diminuerait la portée d’une publication.
Je vous mets une copie des infographies contenus dans l’article ci-dessus nommé.
En bleu, sans hahstag, en vert avec hashtag!
Median-Engagement-Per-Size-for-Hashtags

Organic-Reach-for-Hashtags

 

Viral-Reach-per-Size-for-Hashtags

Le hashtag répond à une question complexe

Sur Twitter, le hashtag permet de filtrer des contenus assez simplement.
Un emploi à bon escient permet de catégoriser le contenu, de donner un contexte à une publication ?
Sur Facebook, c’est un algorithme qui vous donne des résultats contextuels.
L’information est dirigée vers l’internaute, le réseau décidant du contenu de l’information distribuée.
Du coup le hashtag se superpose dans une autre logique, celle de la découverte de l’information par l’internaute.

Le hashtag correspond à une découverte d’intérêts

Sur Tumblr, Google+ ou Twitter, vous suivez des sujets pas des personnes.
Dans le sens où vous ne recherchez qu’une proximité d’intérêts partagés.
De fait, quand vous suivez un hashtag spécifique, vous suivez ce qui le concerne sur les fils d’actualité.
Voici une idée de ce que vous verriez si vous suiviez le #etourisme via hastagify.me.

Pourtant le hashtag possède une vraie valeur

Pour le réseau, mettre à disposition une information sur son réseau, c’est une raison de rester pour l’internaute.
Et donc de confronter l’internaute aux propositions de la plateforme.
De plus, le reach famélique proposé aux amis des profils pourrait être renforcé sans peine et avec pertinence sur un sujet d’intérêt.
Voici un exemple avec Tumblr.
On vous propose d’autres blogs en rapport avec votre #, et un fil d’actualités contextualisé et bien garni.
Il n’y a pas photo!

# Restaurant Tumblr

Un test en réel: pas de sémantique

J’ai testé #etourisme, #immobilier, #restaurant et #CM.
Je dois avouer que c’est un peu décevant.
Pour #etourisme et #immobilier, les posts sont corrects, vous entrez dans la thématique, les contenus ne sont pas très importants, mais en rapport étroit.
Par contre le nombre est peu important.
Par contre pour #CM, les choses se compliquent, Facebook ne fait pas de tri, et vous livre l’annuaire mondial des #CM.
Peu de rapport avec les contenus espérés en dehors de 4 posts sur un bon 100 crawlés.
Que dire de #restaurant, vous êtes emportés aux USA.

L’environnement et le contexte ne sont pas triés par Facebook.
On vous propose un fil rassemblant manifestement les posts mentionnés.
Pas d’analyse sémantique pour trier les # entre eux et les rapporter au profil de l’utilisateur

Devons nous continuer à l’utiliser?

hashtag TwitterQuestion à un euro par post publié.
Volume de recherche peu important, résultats pas au niveau des attentes, je dois avouer que cela pèse dans la balance.
Pour notre part, en professionnel nous allons continuer, mais sans grande ambition.
Et avec parcimonie!
Le hastag, c’est quand même bien plus captivant sur les autres réseaux sociaux de type Twitter, Google+, Pinterest ou Tumblr.

En fait, Facebook ne semble pas prêt sur le sujet

Quoi penser d’autre?
Le réseau social  n’est pas capable de faire un minimum de tri sur le contenu fourni 8 mois après avoir annoncé l’usage des # sur ses fils.
Dans l’effet d’annonce sur le sujet, peut être!
A moins que dans ses intentions il soit déjà ailleurs.
Rien de mieux pour renforcer la confiance dans ce réseau.

[button link= »https://www.jacques-tang.fr/contact/ »] Plus sur le #, parlons en ensemble[/button]

 

Par Jacques Tang

Une riche expérience dans le marketing et la communication, validée dans l'e-marketing et la communication numérique. Stratégie digitale, mise en place d'actions de visibilité, utilisation des réseaux sociaux sont au menu des missions qui me sont confiées.
Spécialisation dans l'etourisme et le secteur des services.

3 réponses sur « Point sur le hashtag Facebook : peut beaucoup mieux faire »

Laisser un commentaire