Pages Menu
Categories Menu

Profil de community manager du web 2.0

Profil de community manager du web 2.0

Bien sûr, il y a la fiche métier du community manager, descriptive et rassurante. Mais un profil de community manager du web 2.0, c’est tout autre chose. Un métier aux mutations constantes dans ces outils, et à l’influence émergente dans l’ensemble de notre société.

Web 2.0 ou société 2.0 pour un profil de community manager

Tout est fait dans notre vue du monde pour considérer l’Internet comme faisant chambre à part dans une société ultra organisée.
Pourtant le web 2.0, ne représente pas seulement l’information et l’interaction possible des internautes avec elle.
Il est ancré dans la réalité de nos modes de vie et de travail.
Les community managers du web 2.0 en sont la parfaite illustration.
Ils en sont les passeurs d’information, jouant les garde champêtres des marques, de la société civile, de l’état et de l’ensemble de ses contre pouvoirs.

Web 2.0 ou  société 2.0

expertise web 2.0Le web 2.0 est devenu une part prépondérante de notre quotidien.
On y trouve son restaurant, on y échange des biens, de l’argent, des connaissances, toutes informations inégales en poids qui nous font nécessité.
Il n’est pas un seul secteur qui y échappe, qu’il soit public, privé ou simplement associatif.
De fait, si il est présent dans l’ensemble de la société, si il s’intègre peu à peu dans l’ensemble de l’univers de la création et de l’échange de l’information, les « chargés de communication du web », sont bien ceux d’une société 2.0.

Les CM, un rôle pivot dans la diffusion de l’information

C’est sur les médias sociaux que ces travailleurs de « l’information virtuelle » portent leur attention.
Leur rôle est de délivrer des contenus créés pour l’occasion dans le sas que représente l’Internet.
Posés sur des médias sociaux, abondé par des promotions de toutes sortes, amplifiés par les communautés qu’ils gèrent, ces contenus deviennent une part prépondérante des échanges.
Pour l’exemple, qui aurait imaginer en 1998, que près de80% des départs en vacances s’organiseraient à partir des informations disponibles sur le web

Le CM, un prototype de travailleur nomade

Nomade, parce que l’univers qui le régit est le web, même si ces donneurs d’ordre sont bien réels.
Nomade, parce qu’il diffuse, entretient, et commente un fil de conversation en dehors de tout lien direct.
Nomade également, parce qu’il peut réaliser une très grande partie de son travail déconnecté de son entreprise.
Une sorte de profil de la future Knowmad society .

Le CM, un transmetteur de connaissances

Web 2.0 ambassadeur des tpe et pmeQui dit connaissances, dit expérience et maîtrise, voir expertise d’un secteur d’activité.
D’aucuns pensent que ce caractère n’est pas primordial.
Que la maîtrise des outils jusque dans leur raffinement est plus importante, ou pour le moins d’égale valeur.
Pourtant sans connaissance approfondie de l’activité,  le chargé de communication web, devient soit un technicien du web, ou alors plus simplement un assistant de communication web.
L’animateur de communauté est bien un acteur social.

CM, gestionnaire particulier du temps

Les médias sociaux sont représentatifs de cette capacité à transmettre une information sur tous les canaux de manière quasi instantanée.
Pourtant les marques désirent marquer le temps, poser une empreinte sur le marbre.
Elles désirent s’installer dans la durée.
Un paradoxe à relever tant la vitesse de circulation de l’information est à la fois d’intérêt et contreproductive pour les entreprises.

  • D’un côté, prendre place sur le web, réagir avec célérité, suivre les buzz, s’adapter continuellement.
  • De l’autre, donner une vie la plus longue possible à la pertinence des contenus diffusés sur le web

C’est une révolution dans la matière d’appréhender notre façon de vivre dans une société 2.0.
Les community managers sont dans une position cruciale, celle de passeur de l’information dans l’univers des communautés virtuelles.

Si son profil descriptif peut sembler rassurant dans une société productiviste, on sent bien que le métier lui même préfigure une nouvelle façon d’organiser son travail.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :