Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Avec la rédaction web, le CM est un Dahu

Avec la rédaction web, le CM est un Dahu

Il ne lui suffisait pas d’animer ses communautés, de modérer les fils d’actualité, le community manager en vient à prendre langue avec la rédaction web. Pour tout vous dire, écrire pour le web est une vraie gageure. Fini l’instantanéité des réponses,  il s’agit là de préméditer la visibilité web  des marques que le CM défend sur les médias sociaux. Le CM est un dahu, un adepte des figures inversées, le cherchez Charlie du web!

Tenir un blog, rédiger web, c’est répondre aux questions que les internautes posent à leur moteur de recherche. Un job intégré par tous les community managers senior.

La rédaction web, au coeur du blogstorming de Denis Gentile

More than words de Denis Gentile

More than words de Denis Gentile

C’est dans le cadre d’un blogstorming qu’à démarrer cette histoire.
Un jeu qui opposait deux équipes de blogueurs dans le monde de la communauté des community manager.
Officiellement, il s’agissait de partager des contenus sur la relation client.
Officiellement, le travailleur des temps modernes, le rédacteur de contenu y prenait toute sa part.
Quoi de plus facile à viraliser qu’un lien hypertexte au travers des réseaux sociaux.

L’équipe gagnante était celle qui avait réussi à faire partager ses contenus au plus grand nombre, avait réussi à poser le plus grand nombre d’articles sur le sujet du défi.

Un très bel exercice de style auquel tout les community manager junior devraient se frotter. Histoire d’assumer la pression d’évènements imprévus, et poser ses stratégies dans un temps limité.

Le Dahu’man, une histoire de community manager freelance

Très souvent, il est le monsieur communication web, sorte de touche à tout des codes et attitudes. Il jongle entre les réseaux sociaux, crée de nombreux contenus, use de nombreux outils du web pour parfaire apparence et eficacité.
Le community manager freelance prend en charge l’ensemble de la présence web des marques qu’il défend, y compris leur rédaction web au quotidien.
Lui, loin s’en faut n’est plus le stagiaire du net.
D’ailleurs, il aime son indépendance, et le respect.
Parce qu’il pose votre communication digitale sur les voies du net.

Le CM freelance s’entraîne à la rédaction web

Pour rendre hommage à ce Digital storyteller, je vous livre un texte sur le dahu’man et ses haïkus.
Un exercice de style que j’espère vous trouverez distrayant.

écrire pour le webJ’aimerai vous parler d’un métier extrêmement spectaculaire : Le Dahu’man

Ce travailleur forcené possède une particularité unique.
Outre le fait qu’il travaille chez lui, il s’occupe principalement à écrire des haïkus.
Il est le seul professionnel à les déclamer les jours de pleine lune !
Aux temps anciens, il faisait partie du célèbre village résistant aux assauts du grand César.
Il a d’ailleurs bien connu Assurancetourix, ce célèbre barde qui prenait soin de l’état moral des villageois.
Sa descendance répond au doux nom de #jeblogue en ligne.
Je dois dire que pas plus que le Dahu’man on ne sait ce qu’il fait vraiment.
Il laisse une vague impression de s’abandonner entre le pied d’un arbre à l’ombre rafraichissante, et une piscine aux douces senteurs d’une cuisine italienne.
Mais revenons à notre Dahu’man !
Je vous disais donc qu’il vend des Haïkus !
Son plus célèbre haïku ressemble à s’y méprendre à celui de Maître Basho

Dans un vieux bassin
Un Dahu plonge
Et plouf dans l’eau.

Le Dahu’man fait aussi dans la gastronomie.
Même s’il considère l’art comme mineur, il nourrit son âme et sa gourmandise.

Parlons : la soif venant
Pied de fenouil
Ricard désaltérant

jacques tang rédactionVous comprenez l’allusion au village gaulois.
La pleine lune venue, rares sont ceux qui pensent mériter ton si discourtois.
Imaginez ces brises aux allures si douces, dérangées par ces contingents de mots assénés aux étoiles.
Imaginez ce village si tranquille, aux fêtes disciplinées entre mets et ventrailles,
Cervoise et liqueur de miel,
Dérangé par un flux d’incongruités d’une culture « haikienne » !

Alors la légende se gausse d’un autre poème.

Travail maison
L’été venu
Sieste bienvenue

Que les compagnons du Dahu’man se tiennent bien !
Il arrive en veilleur de pleine lune.
Et figurez vous qu’il en vit !

Le Dahu’man est un travailleur pervers : le profiteur de chaque instant, l’insoluble en deux mots..

Printemps
Toujours partant
Et plouf glaçon

 

4 Comments

  1. Un dahu’man te remercie de ton soutien !

  2. Le dahu’man a une belle plume et l’a prouvé lors de cette belle aventure du Blogstorming. Je me demande s’il existe des dahu’man juniors et seniors. Ce texte est tout simplement merveilleux.

  3. Petit dialogue inspiré de faits réels :

    Avez-vous déjà rencontré un Community Manager de plus de 40 ans ?

    « Non, c’est un métier pour les étudiants qui font des stages. Ca n’existe pas ! »

    Avez-vous déjà rencontré dans une agence web un rédacteur qui écrit les textes des blogs et des sites de leurs clients ?

    « Non, ce n’est pas la peine, on peut se débrouiller entre nous. Un coup, c’est le graphiste qui le fera, s’il n’a pas le temps on demandera au commercial ou à la secrétaire, il y aura toujours quelqu’un de disponible. Ca n’existe pas car on n’en a pas besoin. »

    Et un Digital Storyteller, ça vous dit quelque chose ?

    « Un quoi ?! Croyez-moi, ça fait dix ans que j’ai le nez dans l’écran et j’ai jamais vu ça. Ca n’existe pas !

    Ok, je tente une dernière fois ma chance. Un blogueur, vous savez bien ce que c’est, non ?

    « Ah oui, c’est ce que fait mon fils quand il est devant son PC. Il a un blog dans lequel il raconte ses trucs perso. Mais c’est pas un outil pro, ça fait pas sérieux ! »

    Alors imaginez un type qui est à la fois un Community Manager Senior, un rédacteur web, un Digital Storyteller et un Blogueur Pro.

    « Heu, vous avez raison, il faut forcément l’imaginer car ça n’existe pas. Ca serait un drôle d’animal ! »

    Un animal qui existe dans l’imaginaire comme le Dahu. C’est exactement ça, Jacques.

    Tu as a bien raison. D’ailleurs, la seule façon d’exister, c’est bien de trouver son identité et surtout de ne pas faire comme tout le monde. Autrement dit, d’être un Dahu. Merci Jacques pour cette belle définition. Et vous, quel Dahu êtes-vous ?

Laisser un commentaire

serial rss
%d blogueurs aiment cette page :