Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Le community manager chez les naturistes : l’etourisme en mouvement

Le community manager chez les naturistes : l’etourisme en mouvement

Vous vous souvenez certainement, le naturisme c’est le marronnier de l’été.
La presse, la télévision, en manque de sujets, ressortent chaque année de nouveaux papiers et reportages à faire envie.
Toujours entre révélation et indignation, entre préjugés et voyeurisme, il faut bien dire que le sujet s’adapte bien aux cancanages de l’été.
Surtout, quand l’objet des papiers est de faire du sensationnel !
Et figurez vous, qu’il y a des community manager pour les centres de vacances naturistes !

 

Un community manager à nu dans un village naturiste?

Vous vous direz, il faut un pass, un apprentissage obligatoire pour prétendre aborder le sujet !
En fait, oui et non.
Bien sûr les qualités naturelles d’un community manager sont de base et un peu plus c’est encore mieux.
Ecoute, respect des opinions d’autrui et modération sont nécessaires.
Dans le monde du nu, c’est un peu comme dans le monde de l’art, un besoin de recul est vital, faute de quoi l’attention se porte en dehors du sujet de la pratique.

Le community manager fait la différence entre naturisme et nudisme

Mais ne confondez pas naturisme et nudisme.
Le nudisme est une pratique qui consiste à offrir son corps au soleil. Le naturisme est un mode de vie en petite société.
La pudeur y existe, mais le regard sur les corps est différent et asexué dans une vie de village.
Et ces villages accueillent entre 250 et 7000 personnes!
Et le naturisme, c’est également une idée de respect de la nature et de l’environnement.
Pas obligatoirement écologiste dans l’âme, mais attentionné à la nature et attaché à une certaine responsabilité vis à vis d’elle.
Si c’est dans vos attitudes de vie, dans vos valeurs, et bien, vous pouvez démarrer votre activité de community manager dans ce monde singulier.

A quoi sert un community manager pour un village naturiste ?

Tout d’abord, il est bon de se rappeler que le naturisme est une philosophie de vie.
Vivre nu, c’est s’affranchir de nombreux codes, où la consommation ambiante, les besoins de paraître ont bien de difficultés à exister.
Vivre nu, c’est aussi, retrouver pour les naturistes une liberté d’être, un nouvel engagement dans les relations avec autrui, l’environnement et une certaine éthique.
Du coup, le community manager sert à la fois le naturisme, et ses lieux de pratiques.
Est ce si différent d’un autre hébergement touristique ?
Par essence, oui ! Avant d’être un lieu de vacances, c’est un espace naturiste. Les valeurs de respect, des autres, de l’environnement au sens large, les contraintes de la pratique (la chasse aux voyeurs, et autres déviants) sont omniprésentes.

De fait, le naturisme c’est une communauté avant tout.

Cela tombe bien, c’est justement là qu’excelle normalement tout CM.
Du coup, il accompagne, il intègre, il crée des liens.
Il échange sur la valeur de l’expérience, sur le vécu de toutes les expériences qui sont offertes aux naturistes présents.
Rien de grivois, il donne le la.
Il rappelle à tous les rythmes de vie des villages, celui des saisons, les rendez vous pris, et engage celles et ceux qui le suivent à relayer les messages du naturisme en général.
Il les incite à participer à la vie du village, à recommander le suivi de règles de base de vie en société  à ses proches à l’intérieur du village qu’ils ont choisi.

Naturellement , les naturistes s’engagent

Vous êtes dans une pratique de niche.
La vie en famille y est consacrée, les naturistes sont certains que débarrassés de tous les insignes sociaux, hommes, femmes et enfants portent un autre regard sur leur vie de vacances.
Alors, quand un blog se crée, ils y sont attentifs, ils partagent, et les réseaux sociaux sont au coeur de leur attention.

Pour le reste, le community manager reste le communicant des villages

Dans un hébergement naturiste, pas de place pour multiplier les rôles.
Le temps compté en saison, les budgets à y consacrer ne le permettent pas.
Alors, le plus souvent, le community manager a les missions de communication à prendre en charge.
Newsletter, rédaction web, gestion de la communication, opérations de Yield management, gestion des bases de données, suivi des remplissages, approche multilingue sont à l’ordre du jour de ses missions.
Une sorte d’homme marketing du web pour le village.
Dans ce cadre, son rôle est précis, il sert les objectifs de valeur ajoutée des villages naturistes qu’il représente.

Logo Zoom Consultants
Vous souhaitez mettre en place votre communication digitale ?
Parlons-en >>

 

 

 


Photos Domaine de la Sablière

 

2 Comments

  1. Quand il s’agit de s’adresser au grand public, il faut aussi réussir à briser et changer les préjugés. Dur dur 🙂

    • C’est là qu’un peu d’expérience de vie est plus que nécessaire, en dehors des qualités de community manager ANJF

Laisser un commentaire

serial rss
%d blogueurs aiment cette page :